Calculez l'augmentation de votre loyer


Lorsque le contrat prévoit la révision du loyer, celle-ci intervient chaque année à la date convenue entre les parties ou, à défaut, au terme de chaque année du contrat. Le montant varie en fonction de la variation annuelle de l'indice de référence des loyers (IRL) publié par l'Insee. A noter que ces dispositions concernent aussi bien les logements vides (article 17-1 de la loi du 6 juillet 1989) que les logements meublés (article 25-9, III de la loi du 6 juillet 1989).

 

Le simulateur de l'Institut national de la consommation ne prend en compte que les IRL depuis le 1er janvier 2005. Il vous permet de calculer facilement les hausses de votre loyer appliquées par votre bailleur, chaque année et sans exception. Attention, dans le cas contraire, si votre loyer n'a pas été indexé chaque année, le calcul ne sera donné qu'à titre indicatif (à jour avec l'IRL du 3ème trimestre 2023).

 

Attention : Un bailleur ne peut pas augmenter le loyer des passoires énergétiques. Il s’agit des logements classés F ou G par un Diagnostic de Performance Energétique (DPE) valable. Cette interdiction s’applique aux révisions annuelles,  mais également lors du renouvellement du contrat ou lors de l’entrée dans les lieux d’un nouveau locataire. Les baux conclus depuis le mois d’août 2022 sont concernés, et le seront également progressivement ceux en cours de location, lors de leur renouvellement ou de leur tacite reconduction.

 

Voir le dossier "Immobilier : quelles sont les règles applicables aux loyers des logements les plus énergivores ?"

(ou, si le loyer a depuis été renégocié, date du renouvellement)
(ou, en cas de renégociation, montant du nouveau loyer, hors charges fixé dans le contrat de renouvellement)
 euros
(*) champ obligatoire
Cliquez ici pour ouvrir de nouveau le bandeau d’information et de réglage des cookies Haut de page