Petites copropriétés : les clés pour les gérer !


Vous habitez dans un petit immeuble en copropriété. Il est composé de deux, trois, voire cinq lots ? Vous n'êtes que deux copropriétaires ? Vous recherchez des outils qui s'adaptent à votre fonctionnement ?

 

L'Institut national de la consommation a réalisé des documents qui vous aideront à trouver le mode de fonctionnement qui conviendra le mieux à votre situation.

 

Vous pouvez opter pour une gestion assez classique, avec un syndic, professionnel ou bénévole. Dans le cas d'une petite copropriété, des règles dérogatoires s'appliquent.

 

> Les règles dérogatoires pour les petites copropriétés

 

 

Un autre mode de fonctionnement s'offre à vous : le syndicat coopératif. Dans ce cas, les différentes fonctions existant au sein d'une "copropriété classique" sont réparties entre les copropriétaires. Il s'agit notamment de la mission de syndic et du conseil syndical.

 

 

 

Virginie Potiron,

Juriste à l'Institut national de la consommation

 

POUR EN SAVOIR PLUS :

> Des règles dérogatoires pour les petites copropriétés (article)

> Copropriété : le syndicat coopératif (fiche pratique)

> Le conseil syndical (fiche pratique)

> Quelles sont les nouvelles prérogatives du conseil syndical ? avec la CGL (vidéo Consomag)

> Copropriété : à quel moment l'assemblée générale doit-elle obligatoirement se réunir ? (article)

> Les cinq étapes pour changer de syndic (article)

> Vous demandez que des questions complémentaires soient ajoutées à l’ordre du jour d’une assemblée générale (lettre-type)

> Habiter en participant : tout savoir sur l'habitat participatif (fiche pratique)

Haut de page