Epargner à son rythme en partant de zéro


Même sans capital initial, il est possible de se constituer au fil des ans un solide pécule.

 

Prendre l’habitude d’épargner le plus tôt possible et régulièrement, en fonction de ses ressources, permet de se composer un matelas de sécurité.

 

 

 

 

 

 

CE QU’IL FAUT SAVOIR

Il faut d’abord penser à une épargne de précaution, disponible et sûre, pour faire face aux imprévus, et ensuite à une épargne projet (achat immobilier, études des enfants, voyages…). Tout simplement en respectant quelques principes de bon sens : en gérant son budget au plus près, en maintenant ses finances à l’équilibre et en prenant l’habitude, idéalement dès son entrée dans la vie active, d’épargner régulièrement, même de petits montants. Ainsi, 50 euros économisés tous les mois durant 40 ans, au taux de 2 %, permettent au final d’accumuler plus de 36 000 euros et 73 000 euros pour un versement mensuel de 100 euros.

 

Les adeptes de la formule opteront pour un placement autorisant une épargne automatique et régulière. On parle de versements programmés. Un système possible avec la plupart des contrats d’assurance vie, des plans d’épargne en actions (PEA), des livrets et comptes d’épargne et même imposé sur les plans d’épargne logement (PEL).

 

L’épargne programmée permet de fixer le montant et la fréquence de vos versements sur le(s) placement(s) de votre choix. Souple, le système permet de moduler votre effort d’épargne en fonction de vos ressources.  Vous restez également libre d’effectuer des versements ponctuels.

 

 

LA BONNE ATTITUDE AVANT D’INVESTIR

  • Evaluer précisément votre capacité d’épargne : une fois réglées toutes vos dépenses, vos revenus vous permettent-ils de dégager une épargne régulière ?
  • Evaluer la fréquence et le montant que vous pouvez mettre de côté : tous les mois, trimestres, semestres… ?
  • Constituez une épargne de précaution représentant de 2 à 6 mois de revenus. Puis, identifiez votre second objectif d’épargne : achat automobile, immobilier, travaux, voyage, retraite… ?
  • Déterminer votre profil d’épargnant. Etes-vous prêt à accepter que votre épargne fluctue dans l’espoir d’un meilleur rendement qu’avec un placement sans risque ?

 

LES POINTS A SURVEILLER

  • Votre épargne ne doit pas creuser votre découvert. Programmez des versements réguliers uniquement si votre compte est créditeur.
  • Fuyez les supports à risque si vous cherchez avant tout à sécuriser votre épargne.
  • Plus la promesse de rendement d’un placement est élevée, plus le risque d’essuyer des pertes en capital est important.

 

POUR EN SAVOIR PLUS

Estimez l’effort d’épargne nécessaire pour atteindre vos objectifs. Combien épargner chaque mois ? Pendant combien de temps ? Pour quel résultat ? Trouvez la réponse à vos questions grâce au calculateur de l’AMF accessible sur www.amf-france.org.

 

 

> Télécharger la fiche en version pdf

 

Fiche réalisée avec l'Autorité des Marchés Financiers.

Haut de page