Mes questions d'argent : la minute info

avec la Banque de France


A chaque âge de la vie, on se pose des questions sur l’argent : comment le gagner, mais aussi le gérer, le faire fructifier et puis le transmettre. Il suffit souvent d’un peu de bon sens, mais cela s’apprend aussi.

 

Pour vous aider à bien gérer votre budget et avoir des réponses à vos questions financières, la Banque de France et l’Institut national de la consommation vous proposent d’écouter la série de podcasts "Mes questions d’argent ! La minute info".

 

A travers 10 chroniques d’information de 1’30’’, des experts de la Banque de France répondent à vos questions les plus courantes.

 

1 - Le Prêt étudiant garanti de l’État

2 - Interdit bancaire : comment s’en sortir ?

3 - Pourquoi est-il important de s’assurer ?

4 - Le droit au compte

5 - Comment bien gérer mon budget ?

6 - Pourquoi ne pas accepter des chèques dont on n’est pas sûr de l’origine

7 - Les points conseils budget

8 - Comment bien préparer sa retraite

9 - Comment être accompagné en cas de difficultés budgétaires et financières ?

10 - Les avantages et les inconvénients d’une LOA

 

1 - Le Prêt étudiant garanti par l’Etat

 

J’ai entendu parler du prêt étudiant garanti par l’État, de quoi s’agit-il et comment en bénéficier ?

 

La réponse de Marie Etter, de la Direction de l’Éducation Financière à la Banque de France

 

Bonjour Max,

 

Le prêt étudiant garanti par l’État s’adresse aux étudiants français ou citoyens d’un pays de l’Espace économique européen. Alors ces étudiants doivent être inscrits dans un établissement en France pour préparer un diplôme de l’enseignement supérieur français. Pour en bénéficier, il faut avoir entre 18 et 28 ans. Ce prêt permet d'emprunter jusqu’à 20 000 euros pour financer vos études sans avoir à fournir à la banque la caution d’un proche ou la preuve de revenus. C’est l’État, via la Banque Publique d’investissement, que l’on appel aussi Bpifrance, qui se porte garant auprès des banques, à hauteur de 70 % de la somme empruntée. Pour souscrire ce type de prêt, il faut s’adresser aux banques partenaires dont la liste est accessible sur le site de Bpifrance. Le prêt doit être remboursé avec les intérêts, mais le remboursement peut être différé à la fin des études.

 

Dans tous les cas, sachez Max que les banques ne sont pas tenues de vous accorder le prêt si elles estiment que vous ne serez pas en mesure de le rembourser. Et attention, le nombre de ces prêts est limité. Alors faites votre demande le plus tôt possible.

 

 

2 - Interdit bancaire : comment s’en sortir ?

 

 

Mon banquier m’a dit que j’étais interdit bancaire. Qu’est-ce que ça veut dire ? Comment je peux m’en sortir ?

 

La réponse de Jessy Colombo, de la Direction de l’Education Financière à la Banque de France

 

Bonjour Bruno,

 

Etre interdit bancaire, cela signifie que vous ne pouvez plus émettre de chèques. Vous devez rendre tous vos chéquiers à TOUTES vos banques. Cette situation survient lorsque vous payez avec un chèque sans avoir suffisamment d’argent sur votre compte. Votre banque vous informe de la situation et si vous n’approvisionnez pas votre compte, elle rejette le chèque et vous inscrit au Fichier Central des Chèques, géré par la Banque de France.

 

Vous serez inscrit dans ce fichier durant 5 ans au maximum. Vous pouvez sortir du fichier plus vite en régularisant votre situation ! Pour régler le chèque impayé :

 

  • soit vous approvisionnez votre compte et vous demandez à son bénéficiaire de le redéposer à sa banque. N’oubliez pas d’en informer votre banquier !
  • soit vous réglez directement le bénéficiaire en espèces et il vous restitue le chèque, que vous remettrez à votre banquier en preuve de paiement
  • soit vous versez à votre banque le montant du chèque et lui demandez de bloquer pendant un an cette somme sur votre compte.

 

 

3 - Pourquoi est-il important de s’assurer ?

 

 

J’aimerais savoir pourquoi il est important de s’assurer ?

 

La réponse d’Imène Mazoyer, de la Direction de l’Education Financière à la Banque de France

 

Bonjour Géraldine,

 

Et bien, il est important de s’assurer parce que notre vie quotidienne est souvent remplie d’imprévus qui peuvent parfois avoir des conséquences financières importantes, comme par exemple un accident de voiture, un dégât des eaux ou encore un vol. L’assurance peut justement permettre de faire face à ces aléas de la vie car en cas de problème, elle pourra vous aider financièrement que vous soyez victime ou responsable.

 

Il faut savoir que certaines assurances sont obligatoires. C’est le cas par exemple de l’assurance automobile et de certaines assurances habitation, mais aussi de l’assurance "dommage-ouvrage" lorsque l’on fait construire sa maison. D’autres sont facultatives, elles offrent la possibilité d’améliorer vos couvertures, libre à vous d’y souscrire ou pas !

 

Quoi qu’il en soit Géraldine, pour être bien assuré, faites le point sur vos besoins, déterminez avec votre assureur le produit le plus adapté en fonction de votre situation personnelle et professionnelle et n’hésitez pas à comparer les offres.

 

Au final, il y a au moins 3 bonnes raisons de s’assurer : se protéger, protéger les autres et protéger ses biens !

 

 

4 - Le droit au compte

 

 

J’ai rencontré des difficultés financières dans le passé, depuis aucune banque n’accepte de m’ouvrir un compte bancaire, qu’est-ce que je dois faire ?

 

La réponse de Jessy Colombo, de la Direction de l’Education Financière à la Banque de France

 

Bonjour Mathis,

 

Dans votre cas, vous pourriez bénéficier de la procédure du droit au compte, en demandant à la Banque de France de désigner un établissement bancaire qui devra vous ouvrir un compte gratuit et comportant des services bancaires de base.

 

Le droit au compte fonctionne même si vous êtes interdit bancaire, surendetté ou fiché.

 

Concrètement, la banque qui a refusé l’ouverture d’un compte doit vous remettre une lettre de refus. Muni de cette lettre, vous pouvez faire les démarches en ligne, par courrier ou au guichet d’une succursale de la Banque de France. Un simple formulaire de demande accompagné de la lettre de refus et de justificatifs d’identité et de domicile vous seront demandés. Vous pouvez vous faire accompagner dans cette démarche par votre CAF, une association ou un Point Conseil Budget. La banque qui vous a refusé l’ouverture d’un compte peut également faire directement la demande en votre nom.

 

Mathis si sous voulez plus de renseignements sur les pièces à fournir et les démarches à effectuer, consultez le site de la Banque de France, dans la rubrique consacrée aux particuliers.

 

 

5 - Comment bien gérer mon budget ?

 

 

J’arrive pas à gérer mon budget, Je m’en sors pas, qu’est-ce que je dois faire ?

 

La réponse de Marie Etter, de la Direction de l’Education Financière à la Banque de France

 

Bonjour Gilles,

 

Gérer son budget, ça s’apprend. Il faut tout d’abord déterminer ce qu’on appelle votre "reste à vivre" c’est-à-dire ce qu’il vous reste une fois vos charges payées.  Pour cela, il faut dressez d’un côté la liste de tous vos revenus comme votre salaire ou vos allocations, puis de l’autre la liste des dépenses fixes et variables, que vous avez, comme par exemple le loyer, les assurances, les factures de téléphone ou l’alimentation. Une fois ces dépenses payées, vous pouvez utiliser les sommes restantes pour vos loisirs ou vos achats plaisirs.

 

Pensez aussi à faire régulièrement des économies, même si elles sont faibles. Cela vous permettra de ne pas être démuni en cas d’imprévu ! Et si les dépenses sont supérieures aux ressources, il faudra réduire, reporter voire supprimer certaines d’entre elles. Vous pouvez faire votre budget sur papier, sur un tableur ou grâce à des applications gratuites sur smartphone comme par exemple Pilote Budget et Pilote Dépenses. Et si vous avez besoin d’aide, sachez Gilles que vous pouvez toujours vous adresser à des structures telles que les Points conseil budget qui vous donneront les clés pour surveiller votre budget.

 

> Pour en savoir plus, utilisez le "Calculateur de budget" de l'INC
 

 

6 - Pourquoi ne pas accepter des chèques dont on n’est pas sûr de l’origine

 

 

J’aimerais savoir pourquoi il ne faut pas accepter des chèques dont on n’est pas sûr de l’origine ?

 

La réponse de Pierre Bienvenu, responsable de la sécurité des moyens de paiement à la Banque de France

 

Bonjour Vincent,

 

Tout simplement parce qu’il y a beaucoup d’arnaques dans lesquelles le fraudeur propose à des personnes d’encaisser des chèques à sa place puis de lui restituer l’argent encaissé.  Dans ce montage, il s’agit toujours de chèques frauduleux, qui seront rejetés par la banque au bout d’une ou deux semaines. Résultat : la personne qui a encaissé les chèques se retrouve dans une situation délicate puisqu’elle doit rembourser la banque alors qu’elle a déjà remis l’argent au fraudeur.

 

Pour recruter leurs futures victimes, les fraudeurs postent des annonces sur internet promettant de toucher une commission sur les chèques encaissés, ou font sinon du chantage affectif sur des sites de rencontre ou les réseaux sociaux, en demandant de l’aide ou prétextant d’une situation urgente.

 

Quel que soit la méthode le résultat est le même ! Les personnes qui y participent courent le risque de se rendre à leurs insu complices d’une fraude et de se retrouver en grande difficulté financière.

 

Pour éviter cela, rappelez-vous une chose essentielle : n’encaissez jamais et sous aucun prétexte, des chèques pour le compte d’autrui. C’est illégal et très dangereux !

 

 

7 - Les points conseils budget

 

 

J’ai entendu parler des Points conseil budget, comment peuvent-ils m’aider ?

 

La réponse d’Imène Mazoyer, de la Direction de l’Éducation Financière à la Banque de France

 

Bonjour Akim,

 

Le rôle des PCB – les Points conseil budget, est notamment de vous accompagner si vous rencontrez des difficultés financières. Il existe de nombreux PCB labellisés par l’Etat, on en trouve dans toute la France, à raison d’un ou plusieurs dans chaque département. C’est un service de proximité délivré soit par une association locale de consommateurs, soit un centre communal ou intercommunal d’action sociale ou encore un centre social.

 

Le Point Conseil Budget s’adresse à tous, quel que soit votre statut ou votre situation financière. Concrètement, un conseillé vous informe et vous conseil de manière confidentielle et gratuite. Il peut réaliser un diagnostic complet de sur votre situation financière, vous aider à mieux maitriser votre budget, il vous renseigner sur les droits et aides auxquels vous pouvez prétendre et vous accompagner dans vos démarches. Vous pouvez également solliciter un PCB pour résoudre une situation de surendettement.

 

Alors Akim, n’hésitez pas à avoir recours à un Point conseil budget. La liste est sur le site Mes question d’argent.fr dans la rubrique Intervenants sociaux et PCB.

 

 

8 - Comment bien préparer sa retraite

 

 

La retraite pour moi ce n’est pas tout de suite, mais j’aimerais savoir comment je peux m’y préparer financièrement ?

 

La réponse de Joël Krine, de la Direction de l’Education Financière à la Banque de France

 

Bonjour Charlotte,

 

Vous avez raison de vous préoccuper dès aujourd’hui de votre retraite car à ce moment-là, vos revenus vont baisser. Il est donc important d’anticiper pour améliorer votre situation financière future. Avec une épargne régulière, même de faible montant, vous pourrez atteindre vos objectifs.

 

Commencez tout d’abord par faire un point pour déterminer quels seront vos besoins une fois à la retraite. Cela vous permettra de choisir les produits d’épargne les plus adaptés. Le marché propose de nombreuses solutions : plan épargne retraite, plan d’épargne en actions, contrats d’assurance vie ou encore placements immobiliers. A ce propos, être propriétaire de son logement permet de se constituer un capital ; c’est un bon moyen d’alléger ses charges futures en ne payant plus de loyer.

 

Quoi qu’il en soit, il est important de diversifier vos placements et de suivre régulièrement l’évolution de votre épargne. Dans tous les cas, faites attention à la fiscalité et aux frais. Pour connaître leur fonctionnement et leurs caractéristiques, n’hésitez pas Charlotte à vous rapprocher d’un professionnel qui pourra vous renseigner et vous conseiller. »

 

 

9 - Comment être accompagné en cas de difficultés budgétaires et financières ?

 

 

Je rencontre des difficultés financières, comment puis-je m’en sortir ?

 

La réponse de Joël Krine, de la Direction de l’Education Financière à la Banque de France

 

Bonjour Jean,

 

Quelle que soit la raison de vos difficultés, il existe des solutions pour y faire face et éviter d’aggraver sa situation.

 

Réagir dès les premières difficultés est essentiel. Nous vous conseillons, en premier lieu, d’établir votre budget, c’est-à-dire de faire le point entre vos ressources et vos dépenses. Vous pourrez ainsi déterminer si vous pouvez diminuer, reporter, voire supprimer certaines dépenses. Trouver un complément de revenu est aussi une option possible. Avez-vous pensé par exemple à revendre des objets dont vous n’avez plus l’usage ?

 

Ensuite, si vous avez du mal à rembourser vos créanciers, prévenez-les, demandez-leur de réaménager vos remboursements ou de les étaler dans le temps. Tentez également de trouver une solution avec votre conseiller bancaire.

 

Et si vous n’arrivez plus à faire face à vos dettes, vous pouvez déposer gratuitement un dossier de surendettement auprès de la Banque de France.

 

Quoiqu’il en soit Jean, faites-vous aider. Sollicitez, dès les premières difficultés, des associations, des travailleurs sociaux ou encore des Points conseils budget ; ils vous informeront de manière gratuite et confidentielle.

 

 

10 - Les avantages et les inconvénients d’une LOA

 

 

Je suis intéressée par une location avec option d’achat pour ma prochaine voiture, quelles sont les avantages et les inconvénients ?

 

La réponse de Jessy Colombo, de la Direction de l’Education Financière à la Banque de France

 

Bonjour Violette,

 

La LOA- location avec option d'achat - également appelée "leasing", est une formule qui permet de disposer d’un véhicule pendant une durée déterminée. À l’issue de cette période, vous pouvez soit acheter le bien et donc en devenir propriétaire, soit le rendre. Chaque mois, vous versez un loyer au propriétaire, autrement dit, l’organisme financier.

 

La LOA est un crédit. Les intérêts, que l’on retrouve dans un crédit classique, sont inclus dans le montant de votre loyer mensuel.

 

C’est une formule qui permet de rouler dans une voiture neuve, de changer régulièrement de véhicule, et bien souvent, l’entretien et l’assurance sont inclus dans la mensualité. Mais vous restez responsable du bon usage du véhicule. Il existe aussi un forfait kilométrique qui engendre des frais en cas de dépassement. Autre point important : un dépôt de garantie doit être versé à la livraison du véhicule et il n’est restitué qu’à la fin du contrat, mais seulement si vous rendez le véhicule en très bon état.

 

Dans tous les cas Violette, il est important de prendre en compte, en plus des mensualités, l’ensemble des frais annexes.

Haut de page