Quelles solutions face à la dépendance ? avec la Banque de France


Réponse avec Imane Mazoyer de la Banque de France



Imaginer comment nous serons plus âgé, ou comment notre autonomie pourrait être mise à mal dans un futur plus ou moins lointain, en raison d’une maladie ou d’un accident, ce ne sont pas forcément les choses auxquelles on a envie de penser.

 

Pourtant, la dépendance peut avoir de lourdes conséquences, humaines mais aussi financières. S’en préoccuper tôt est une bonne manière de se mettre à l’abri.

 

Alors, comment anticiper ? Il existe plusieurs solutions. 

 

Par exemple, vous pouvez établir un mandat de protection future qui permettra à une ou plusieurs personnes d’agir pour vous si vous n’êtes plus capable de le faire.

 

Vous pouvez également vous renseigner sur les contrats d’assurance dépendance. C’est une protection en cas de difficulté ou d’incapacité à effectuer des choses de la vie quotidienne, comme s’habiller, manger, faire ses courses. En cas de perte avérée d’autonomie, l’assureur versera un capital ou une rente pour vous aider face aux conséquences financières de cette perte d’autonomie. Cela peut couvrir une partie des frais liés aux services à la personne, aux soins médicaux, ou encore relatifs à un hébergement dans un établissement spécialisé. Attention, comme pour les primes d’une assurance voiture ou d’une assurance habitation, les cotisations versées ne sont pas récupérables.

 

Dans tous les cas, soyez attentif car les contrats sont très différents les uns des autres. Les garanties peuvent être limitées et ne pas couvrir toutes les situations. 

 

Et plus vous avancez dans l’âge, plus il peut être utile d’anticiper des travaux d’adaptation de votre logement si vous souhaitez y vivre le plus longtemps possible. Sachez qu’il existe différentes aides pour financer ce type de travaux.  

 

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter le site dédié de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie : https://www.cnsa.fr

Consomag
Haut de page