Qu’est-ce que tourisme durable et comment le pratiquer ? avec l'ADEME


On entend parler de "tourisme durable", mais qu’est-ce que ça signifie concrètement ?



Votre question Marie-France montre bien que l’environnement est une préoccupation croissante des voyageurs. Et pas seulement d’eux d’ailleurs ! Les chaines hôtelières sont aussi de plus en plus impliquées dans des démarches environnementales. Le "tourisme durable" est donc loin d’être une pratique à part du secteur.

 

Le tourisme est l’un des principaux secteurs économiques mondial, mais c’est aussi l’un de ceux dont l’impact environnemental est loin d’être négligeable. Alors pour le réduire, le tourisme durable offre de belles alternatives.

 

Mais qu’entend-t-on vraiment par "tourisme durable" ? L’agence de la transition écologique nous répond.

 

Le tourisme est responsable de 8 % des émissions de gaz à effet de serre mondiales.

 

Selon l’Organisation Mondiale du Tourisme, c’est "un tourisme qui tient pleinement compte de ses impacts économiques, sociaux et environnementaux actuels et futurs, en répondant aux besoins des visiteurs, des professionnels, de l’environnement et des communautés d’accueil".

 

Le tourisme durable est une forme de tourisme soucieux de son impact économique, social et environnemental.

 

Très bien, mais si justement je veux m’inscrire dans cette démarche touristique respectueuse de l’économie, du social et bien-sûr de l’environnement, comment dois-je faire ?

 

Déjà, sur le plan environnemental, l’un des leviers le plus important, c’est celui du transport ! Il est donc conseiller de privilégier les modes de déplacement les moins polluants. Evidemment si possible, on préfère le train à l’avion et une fois sur place si vous pouvez vous déplacer à vélo, c’est idéal !

 

Côté hébergement, des alternatives responsables existent et peuvent être repérées grâce à des labels environnementaux. Ils sont délivrés sous conditions de critères obligatoires, comme la réduction de la consommation d’eau et d’énergie ou encore la diminution de l’impact des activités touristiques.

 

Un autre volet important du tourisme durable, c’est le volet social. Là aussi qu’est-ce que ça signifie concrètement ?

 

Repérer les labels de tourisme durable recommandés par l’Ademe (L’écolabel européen, la clef verte et Green Globe).

 

Qu’il soit pratiqué en France ou à l’étranger, le tourisme durable implique le respect de la culture des populations d’accueil, des conditions de travail des salariés et à une répartition plus équitable des revenus issus de l’activité.

 

Le tourisme durable, c’est aussi le respect de la culture des populations d’accueil.

 

En résumé :

 

  • Le tourisme est responsable de 8 % des émissions de gaz à effet de serre mondiales.
  • Le tourisme durable est une forme de tourisme soucieux de son impact économique, social et environnemental.
  • Préférer le train à l’avion.
  • Repérer les labels de tourisme durable recommandés par l’Ademe (L’écolabel européen, la clef verte et Green Globe).

 

> Pour en savoir plus sur l'ADEME, consultez le site.

Consomag
Haut de page