UFC-QUE CHOISIR - Association de consommateurs


logo UFC-QUE CHOISIR

UNION FEDERALE DES CONSOMMATEURS-QUE CHOISIR

233, boulevard Voltaire
75011 Paris
Tél : 01 43 48 55 48
Fax : 01 43 48 44 35
 
Internet : http://www.quechoisir.org
Liste des associations locales UFC-Que choisir

 

 


 
Promouvoir les actions individuelles ou collectives des consommateurs et la défense de leurs intérêts. Représenter les consommateurs auprès de toute instance afin d'aboutir à une amélioration de leurs conditions de vie dans tous les domaines.
 
Mettre à leur disposition les moyens de formation et d'éducation nécessaires.

 

 


 
Bureau : 6 bénévoles.
Président et directeur des publications : Alain Bazot
Directeur général délégué : Jérôme Franck.
 
Conseil d'administration : élu par l'assemblée générale. Il est responsable de la mise en oeuvre de la politique et de la stratégie de la Fédération.
Assemblée générale : 300 délégués issus des associations locales. Elle définit les orientations de la Fédération.
149 associations locales regroupant plus de 150 000 adhérents.
 
Antennes locales
L'UFC-Que Choisir est présente sur l'ensemble du territoire avec ses 149 associations locales et 350 points d'accueil. Leurs missions sont multiples : informer, conseiller, défendre l'intérêt des consommateurs et les représenter dans les instances locales. A l'aide des 4 500 bénévoles, elles accueillent des centaines de milliers de consommateurs et traitent près de 100 000 litiges par an.
Adresses et téléphones sur le site.

 

 

 

Agrément association de défense des consommateurs.
Agrément association représentant les usagers dans les instances hospitalières ou de santé publique : depuis 2007.

 

 


 
Créée en 1951, l'UFC-Que Choisir est la plus ancienne association de consommateurs en Europe. Totalement indépendante de l'Etat, des entreprises, des partis politiques et des syndicats, elle publie sa première revue de tests comparatifs et d'enquêtes Que Choisir en 1961, et agit en justice à partir de 1976 devant toutes les juridictions judiciaires ou administratives.

 
L'UFC-Que Choisir édite des ouvrages, notamment Tous les Droits du consommateur, guide pratique qui a été réactualisé en 2014 et est désormais  disponible en librairies.
L'UFC-Que Choisir mène des grandes batailles dès les années 70 en matière d'environnement (pollution des plages) et de qualité alimentaire (boycott du veau aux hormones en 1980). Elle s'est toujours engagée en faveur de la sécurité et de la santé des consommateurs. Très impliquée au début des années 90 dans le dossier de la “vache folle”, elle demande en 1997 la traçabilité et l'étiquetage de la viande bovine. Elle s'attache aussi à informer les consommateurs sur les dangers pour la santé de certains aliments ou produits (les excès de sucre en 2003, les substances dangereuses dans les désodorisants en 2004, les perturbateurs endocriniens dans les produits d'hygiène et de beauté en 2013).

 
Par ailleurs, l'UFC-Que Choisir mène des offensives contre les dérives des prix lors du passage à l'euro. Dans le secteur bancaire, elle s'est opposée aux chèques payants en 1986, s'attaquant à l'explosion de la tarification de leurs services et a mis en place un comparateur en ligne totalement  indépendant. Avec l'arrivée des nouvelles technologies de l'information et de la communication, l'UFC-Que Choisir défend les consommateurs lésés par les opérateurs de téléphonie (obtient la condamnation pour entente par le Conseil de la concurrence des opérateurs de téléphonie mobile, en 2005) et dénonce l'absence de concurrence et les prix exorbitants des SMS (en 2004). Avec l'Internet mobile (3G, 4G), l'UFC-Que Choisir s'intéresse à la réalité de la couverture et de la qualité de l'Internet mobile : elle propose une application « Info réseaux » qui sert à alimenter une carte de couverture disponible sur son site Internet. Alors que les prix de l'énergie sont la première préoccupation des Français, l'UFC-Que Choisir a lancé en 2013 la première campagne "énergie" en France aux fins d'obtenir, avec la mobilisation des consommateurs, la meilleure offre sur le marché du gaz (en termes de tarifs et de sécurité juridique). Cette campagne « Gaz moins cher ensemble » a mobilisé plus de 142 000 personnes et 71 000 ont accepté l’offre qui leur a été faite en 2014 et respectivement 174 000 et 61 000 en 2015.

 

 


 
Alimentation
Sécurité sanitaire et étiquetage des aliments.
Lutte contre les produits déséquilibrés (trop gras, trop salés, trop sucrés).

 
Energie
Lutte contre les excès tarifaires des tarifs réglementés.
Promotion d'une réelle maîtrise de la consommation énergétique par les consommateurs.

 
Environnement
Pollution, pénurie et prix de l'eau.
Lutte contre les déchets.

 

Finances
Accès aux services bancaires, tarification, crédit à la consommation.
Réalité de la couverture et de la pertinence des assurances.

 
Santé
Accès géographique et financiers aux soins.
Libéralisation de l'automédication.

 
Technologies de l'information et de la communication
Tarifs nationaux et internationaux des communications électroniques.
Couverture et qualité de l'Internet mobile. 

 

 


 
L'UFC-Que Choisir représente les consommateurs dans une quarantaine d'instances nationales et dans de nombreuses instances régionales et départementales. Elle est membre fondateur du Bureau européen des unions de consommateurs (Beuc) et de Consumers International (CI), organisation internationale de consommateurs.
 
Elle siège aussi au conseil d'International consumer research & testing (ICRT), structure de coopération en matière d'essais comparatifs entre grandes associations de consommateurs.
 
 

 

 

Technologies de l'information et de la communication
L'UFC-Que Choisir a obtenu la facturation à la seconde dans la téléphonie, l'abaissement des prix des SMS et des communications téléphoniques sur portable  au sein du continent européen (Roaming).  De même, suite à la saisine du Conseil de la concurrence par l'UFC-Que Choisir, les opérateurs de téléphonie mobile ont été condamnés pour “entente” sur les prix en décembre 2005. En 2013,  l'UFC-Que Choisir a mis en ligne un comparateur des forfaits ainsi qu'une carte interactive de la couverture réelle de l'Internet mobile.

 
Energie
Première en France, la campagne "Gaz moins cher ensemble", initiée par l'UFC-Que Choisir en 2013, a permis à 71 000 consommateurs, d'obtenir la meilleure offre sur le marché du gaz (en termes tarifaires 194 euros d'économie annuelle en moyenne) et de sécurité juridique avec un contrat sur élaboré par l'association. Au global, c'est 14 millions d'euros de pouvoir d'achat gagné par et pour les consommateurs.

 
Banque
L'UFC-Que Choisir a obtenu le maintien de la gratuité des chèques, et en 2013 le plafonnement des frais d'incidents et l'information préalable des consommateurs avant leur prélèvement sur leur compte. L'UFC-Que Choisir a obtenu la libéralisation effective de l'assurance emprunteur permettant aux consommateurs de souscrire une assurance ailleurs qu'auprès de la banque prêteuse.

 
Action de groupe en justice
Depuis 2005, l'UFC-Que Choisir militait pour l'introduction d'une action de groupe permettant à tous les consommateurs victimes d'un même préjudice d'obtenir réparation sans devoir saisir le juge à titre individuel. Avec la loi « Consommation » de février 2014, l'UFC-Que Choisir obtient gain de cause. Elle lance la première action de groupe en France en octobre 2014.

 
Clauses abusives
L'UFC-Que Choisir a obtenu de nombreuses condamnations d'opérateurs pour clauses abusives (fournisseurs d'accès à Internet, transporteurs, etc.).
 

 

 

Que Choisir
Mensuel vendu en kiosque, 400 000 abonnés, 4,5 millions de lecteurs.

 

Que Choisir en ligne
Accès à des tests exclusifs et aux archives, 100 000 abonnés.

 

4 hors-séries
Sujets ayant trait au budget du consommateur.
 
4 numéros spéciaux
Actualité juridique dans les domaines de la consommation.
 
Que Choisir santé
Mensuel vendu à plus de 50 000 abonnés.
 
Ouvrages
Guides pratiques sur différentes thématiques de consommation, dont « Tous les droits du consommateur », vendus en ligne ou, désormais, en librairies.
 

 


 
Mise en ligne de kits pratiques et de lettes types pour les consommateurs.
Organisation de formations pour les militants aux plans local et national.
Animation de « Rendez-vous conso » à destination du grand public par les associations locales.

Haut de page