Dégâts des eaux : que faire ? avec le réseau des CTRC


Ne vous laissez par submerger ! Un dégât des eaux peut être pris en charge par votre assurance. Et pour ne pas naviguer en eaux troubles, l’Instant Conso vous guide dans la procédure !



Si vous constatez un dégât des eaux chez vous, avant tout, prenez des mesures de bon sens. Demandez par exemple au voisin responsable du sinistre d’arrêter d’utiliser sa douche pour limiter les dommages.

 

Contactez immédiatement votre assureur, les dégâts des eaux sont couverts par l’assurance multirisque habitation. Et attention, vous n’aurez que 5 jours pour déclarer le sinistre !

 

Si plusieurs logements sont touchés, il vous faudra remplir un constat amiable de dégât des eaux avec vos voisins. 

 

Conservez votre partie pour la présenter à votre assureur.

 

Les experts de votre assurance ainsi que celle de vos voisins et de votre copropriété se déplaceront alors pour estimer le coût des réparations. Si le sinistre est limité et ne concerne qu’une personne, l’assurance pourra alors avoir recours à la télé-expertise : il vous suffira de déclarer les dommages par téléphone.  

 

Dans tous les cas, veillez à conserver des justificatifs et des preuves des dommages. Conserver par exemple vos meubles abîmés.

 

L’assureur doit alors respecter le délai prévu au contrat pour vous faire une offre d’indemnisation. Si l’offre ne vous convient pas, demandez le rapport d’expert, car il ne vous est pas envoyé d’office ! Puis contestez l’indemnisation auprès de votre assureur par lettre recommandée.

 

Si votre assureur maintient son offre, il vous faudra demander une expertise contradictoire… à vos frais !

 

Si une différence apparait entre les deux rapports, demander alors une 3ème expertise à votre assureur. Les frais de cette troisième expertise seront alors répartis à part égale entre vous et votre assureur.

 

Enfin, si le litige subsiste, il ne vous restera qu’un recours, auprès du tribunal d’instance pour une somme inférieur à 4 000 € ou auprès du tribunal de grande instance pour une somme supérieure à 4 000 €.

 

 

Vidéo réalisée avec la participation de l'association ASSECO CFDT  du Centre Technique Régional de la Consommation Occitanie.

Vidéos
Haut de page