Déodorants et anti-transpirants : les produits à éviter avec le réseau des CTRC


"Efficacité 48h", "à la pierre d'alun", "anti traces blanches"... tous les arguments sont bons ! Mais pas touts les composants.



Tout d’abord, il faut faire la différence entre déodorant et anti-transpirant. Le moyen le plus simple pour reconnaitre un anti transpirant est la mention "efficacité 48h" (qui bien sûr est un argument marketing).

 

Le déodorant absorbe les odeurs et l’humidité sans perturber l’écoulement naturel de la transpiration. Il fonctionne principalement grâce à des agents anti-bactériens. Ces agents limitent la prolifération des bactéries responsables de l’odeur de transpiration. Souvent un parfum aide également à masquer les odeurs.

 

Les anti-transpirants sont eux formulés à base de sels d’aluminium. Les sels d’aluminium bloquent la sudation. Ce sont des molécules irritantes pour la peau, qui entraînent un épaississement cutané. De ce fait, les pores s’obstruent petit à petit.

 

Et attention, les sels d’aluminium ne sont pas seulement présents dans les anti-transpirants ! On les retrouve dans des produits vendus sous l’appellation "déodorant". En effet, de nombreux déodorants ont des propriétés anti-transpirantes. Pour éviter les sels d’aluminium, pensez à vérifier la liste des ingrédients : aluminium chloryde,  chlorohydrate, chlorydrex, sesquichlorohydrate, zirconium sont à éviter.

 

Attention, contrairement à ce que l’on pourrait croire, la pierre d’alun, n’est pas la meilleure des alternatives à l’anti transpirant. Bien que naturelle, elle contient, elle aussi, sous une autre forme, des sels d’aluminium. Il s’agit des sulfates d’aluminium.

 

Vous pouvez en revanche vous orienter vers les produits bio, qui eux ne contiennent pas de sels d’aluminium ou tout simplement utiliser une recette naturelle.

 

Si vous souhaitez vraiment éviter l’aluminium, le bicarbonate de soude peut être une solution. Appliqué tel quel sur les aisselles, il neutralise les odeurs.

 

 

En résumé :

 

  • éviter l’anti transpirant,
  • éviter l’aluminium, 
  • privilégier les cosmétiques bios et recettes naturelles.

 

Vidéo réalisée avec la participation de Familles de France 55 de l'Union pour la Consommation Grand-Est.

Vidéos
Haut de page