Inondations dans l'Aude : les assureurs s'engagent à faciliter vos démarches


Vous avez été victime des inondations dans l'Aude ? L'arrêté interministériel de catastrophes naturelles a été publié le 17 octobre 2018 et est consultable sur Legifrance.


En application des règles en matière de catastrophes naturelles, vous avez dix jours pour déclarer votre sinistre à votre assureur. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter la fiche pratique de l'INC sur l'assurance des tempêtes et catastrophes naturelles.

 

Par un communiqué sur le site de la Fédération Française de l'Assurance (FFA), les assureurs se sont engagés à mettre en place un certain nombre de mesures :

 

  • les déclarations de sinistre pourront se faire par tous moyens (téléphone, internet, lettre simple) et tout type de preuves sera accepté, notamment les photos et les témoignages,
  • par dérogation au régime légal du délai de déclaration (10 jours à compter de la publication de l'arrêté de catastrophe naturelle), les déclarations de sinistre pourront se faire jusqu'au vendredi 30 novembre 2018,
  • les assurés pourront bénéficier d'une avance sur indemnisation,
  • les assureurs ont mobilisé les réseaux d'experts du département de l'Aude et des départements limitrophes pour accélérer les démarches.

  Veillez bien à conserver tous les objets et le mobilier qui ont été détruits ou détériorés dans l'inondation et à prendre en photo les dommages afin de faciliter la preuve de votre sinistre et votre future indemnisation.

 

Réalisez un listing complet de tous les objets et biens personnels qui ont été détruits ainsi que du mobilier (meubles, électroménager, etc.). En effet, vous devez fournir un état estimatif signé des biens détruits, disparus ou endommagés dans les vingt jours suivant le sinistre. Cet état se présente généralement sous forme de tableau comprenant notamment les rubriques "Désignation du bien", "date d'achat ou de mise en fonction", "prix d'achat". Rassemblez toutes les factures, les photos de vos biens, les certificats de garantie, etc. Ne jetez rien et ne prenez pas l’initiative de réparer avant le passage de l’expert qui doit constater la réalité des dommages.

 

Pour vous faire accompagner, n'hésitez pas à contacter votre agent d'assurance, si vous en disposez d'un. Il sera votre interlocuteur privilégié pour vous aider dans vos démarches et pour vous conseiller.

 

Vous pouvez également contacter l'une des 15 associations nationales de consommateurs.

 

 

 

Fanny JOFFROIS

Juriste à l'Institut national de la consommation

Haut de page