L’agence de voyages vous demande un supplément pour un circuit réservé depuis plusieurs semaines


Au cours des vingt jours qui précèdent le départ d’un voyage à forfait, le prix ne peut plus varier. En revanche, lorsque le départ est prévu dans plus de vingt jours, l’agence peut vous demander un supplément de prix si une clause du contrat le prévoit (article L. 211-12 du code du tourisme) et à la condition que les modalités de calcul de cette révision soient clairement définies sur un support durable (article R. 211- 8 du code du tourisme).

 

Si le prix du voyage peut augmenter, il doit diminuer en cas de baisse du prix des carburants, des taux de change et des taxes. Soyez-y attentif(ve), car votre agence de voyages risque d’oublier de répercuter ces baisses.

 

En cas de diminution des prix, le voyageur peut réduire ses dépenses administratives réelles du remboursement qui vous est dû. Vous pouvez demander au voyageur d’apporter la preuve de ces dépenses administratives.

 

 En cas de vol sec, la surcharge éventuelle est appliquée au moment de l’achat et aucun prélèvement ne peut intervenir par la suite.

 

 

Lettre recommandée avec avis de réception

 

 

Madame, Monsieur,

 

C’est avec surprise que je prends connaissance de la hausse du prix du voyage que j’ai souscrit chez vous.

 

(1er cas) Je suis très étonné(e) de cette augmentation, car nous sommes actuellement à moins d’un mois du départ, prévu le (date). Votre demande est donc contraire à l’article L. 211-12 du code du tourisme. Dans ces conditions, je vous prie de bien vouloir noter
que je refuse cette augmentation.

 

(2d cas) L’augmentation de (…) euros de mon voyage ne correspond pas, sauf erreur de ma part, aux conditions de révision de prix prévues par l’article (…) de mon contrat (expliquez en quoi ce calcul est inexact). Aussi vous serais-je reconnaissant(e) de bien vouloir reconsidérer votre demande.

 

Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes salutations distinguées.

 

(Signature)

Haut de page