Choisir un objet de santé connecté


Vous êtes de plus en plus nombreux à acheter des objets connectés qui vous permettent de surveiller votre poids, mesurer vos efforts physiques, des paramètres physiologiques tels que votre tension, votre rythme cardiaque, etc. Ces objets sont connectés via votre smartphone ou directement sur le web.

 

En bref, vous souhaitez acheter un tel objet et utiliser l’application associée pour votre santé, votre bien-être.

 

Ce "mémo" vous donne quelques conseils pour vous guider dans votre achat.

 

1 - L’objet, la connectique et le contenu de l’application

2 - Le fournisseur de l’objet et l’éditeur de l’application

3 - La protection de vos données personnelles

 

 

1 - L’objet, la connectique et le contenu de l’application

Les questions à se poser sur l’objet lui-même et la connectique nécessaire :

 

  • Vérifiez le type de compatibilité de l’objet connecté (iOs pour les Iphones, Android ou Windows). Certains sont compatibles avec les trois systèmes d’exploitation mais pas tous.
  • Vérifiez également la compatibilité du modèle de votre téléphone avec l’objet connecté. En effet, certaines applications ne sont performantes qu’avec des modèles de smartphones/tablettes récents.
  • Vérifiez également le type de connexion : la plupart des objets connectés permettent une transmission des données sur tablette ou smartphone par Bluetooth ou Wifi, mais certains ne sont connectables que par câble USB. On peut considérer ces derniers comme des objets « semi-connectés ».

 

Les questions à se poser sur le contenu des applications :

 

  • Renseignez-vous sur la « valeur ajoutée » des informations fournies sur les applications : proposition de conseils personnalisés, d’une analyse médicale des mesures.
  • Renseignez-vous également sur la qualité des informations, notamment médicales, fournies : des références sont-elles clairement indiquées ? Par exemple, quel référentiel est utilisé pour les mesures de tension artérielle ou pour les valeurs d’indice de masse corporelle (IMC) ?

 

Focus sur l’achat d’une balance connectée :

 

  • Vérifiez les fonctionnalités proposées par les balances en fonction de vos attentes : certaines n’affichent que le poids et l’IMC, d’autres proposent des mesures complémentaires (pourcentage de masse grasse, de masse musculaire, de masse hydrique, de masse osseuse, besoins caloriques journaliers). En effet, certaines balances proposent des programmes de « coaching » avec suggestion de menus et leurs équivalents caloriques.
  • Pour l’indication du pourcentage de la masse grasse, proposée par de nombreuses balances, vérifiez que celle-ci est mesurée par « impédancemétrie », c’est-à-dire par un courant de très faible intensité qui parcourt le corps de l’utilisateur. Ce courant pénètre facilement le tissu musculaire mais rencontre une résistance plus importante dès lors qu'il faut traverser de la graisse. Cet écart est mesuré et permet par exemple de calculer le taux de graisse corporelle en pourcentage du poids total de la personne. Cette indication doit figurer dans l’information de la balance connectée.
  • Si vous souhaitez communiquer vos résultats de pesées à votre médecin, vérifiez que cette option est disponible (export des données).

 

Focus sur l’achat d’un tensiomètre :

 

  • Vérifiez le type d’application du brassard : poignet ou huméral (qui se fixe sur le bras), sachant que les préconisations médicales sont d’utiliser un brassard à bras pour une meilleure fiabilité des résultats.
  • Certains tensiomètres proposent un mode MAM (Mesure Artérielle Moyenne) qui permet de prendre de façon automatisée trois mesures successives avec de courtes pauses entre chaque mesure. Cette option peut être intéressante pour suivre les préconisations de trois mesures le matin et le soir.
  • Certains tensiomètres, bien que connectés, présentent un écran d’affichage des mesures qui peut en faciliter la visualisation directement sur l’appareil.
  • Si vous souhaitez communiquer vos résultats de tension artérielle à votre médecin, vérifiez que cette option est disponible (export des données).

 

 

2 - Le fournisseur de l’objet et l’éditeur de l’application

Si vous achetez un objet ou souhaitez télécharger une application, notamment sur votre smartphone, voici quelques points à vérifier avant de passer commande :

 

  • Le vendeur du site, l’éditeur de l’application sont identifiés : rubriques « Mentions légales », « Qui sommes-nous ».
  • Les conditions générales de vente ou de service, en langue française, sont présentes.
  • La fiche descriptive du produit et de ses caractéristiques essentielles, du service, du matériel nécessaire pour l’utiliser, est présente.
  • Les coordonnées du service clientèle, du service d’assistance en cas de questions sur l’utilisation du produit ou de l’application sont indiquées.

 

 

3 - La protection de vos données personnelles

Lors de votre achat, vous allez fournir des données personnelles. Mais surtout, lorsque vous allez utiliser votre objet connecté, ce dernier va recevoir, interpréter et communiquer le cas échéant, avec d’autres objets, des données préalablement collectées.

Il en sera de même lorsque vous téléchargerez et utiliserez une application. Vous pourrez également partager et valoriser vos données au sein de communautés en ligne, de réseaux sociaux.

 

Il est important de vous informer sur l’utilisation de vos données personnelles.

 

Avant de les communiquer, renseignez-vous notamment sur le caractère obligatoire ou non de la réponse, la finalité de la collecte, l’entité responsable du traitement, leurs destinataires.

Consultez l’article « données personnelles » dans les conditions générales de vente et/ou d’utilisation du site, de l’application, ou bien la rubrique « politique de vie privée » ou « protection des données personnelles ».

 

 

Patricia FOUCHER et Claire WALLAERT,
Institut National de la Consommation

Haut de page