Le covoiturage, comment ça marche ? avec le réseau des CTRC


Le covoiturage, c’est "l’utilisation en commun d’un véhicule par un conducteur non professionnel et un passager majeur pour un trajet commun".



Le conducteur n’a pas le droit de faire des bénéfices. Les sommes versées par les passagers doivent correspondre uniquement au partage des frais : essence, péages, amortissement du véhicule, assurance.

 

Mais faites attention ! Les sites de mise en relation appliquent souvent des frais supplémentaires. Ils correspondent à des services qu’offre la plateforme comme le paiement sécurisé, ou les modalités d’annulation.

 

Sachez que les frais de covoiturage pour les trajets domicile-travail peuvent, en principe, être déduits des revenus en cas d’option pour les frais réels. Demandez alors au centre des impôts quels sont les justificatifs requis.

 

Bien sûr, le conducteur doit detenir son permis de conduire. Il doit aussi être assuré. S’il propose des trajets domicile-travail, il doit vérifier que son assurance couvre bien ces trajets. Et si enfin il utilise son véhicule de fonction, le contrat d’assurance souscrit par l’employeur doit couvrir le covoiturage.

 

Vérifiez également que votre contrat d’assurance vous permet de donner le volant à un autre passager, en cas de long trajet.

 

Enfin, l’utilisation d’une plateforme suppose en général d’y ouvrir un compte. La finalité de la collecte de renseignements ainsi que les éventuels destinataires doit alors être indiquée au covoitureur. Consultez la rubrique "confidentialité des conditions générales du site ". C’est aussi un critère de choix.

 

En résumé :

 

  • Les trajets domicile travail peuvent être remboursés.
  • Vérifiez que vous êtes assurés pour faire du covoiturage.
  • Sur les plateformes, consultez la rubrique "confidentialité".

 

Vidéo réalisée avec la participation des associations Familiales Laïques du Centre Technique Régional de la Consommation Franche Comté.

Vidéos
Haut de page