Les casques vélo pour enfants

Quelques conseils avant d’acheter un casque vélo pour enfant


Depuis le 22 mars 2017, les enfants de moins de douze ans ont l’obligation de porter un casque lorsqu’ils sont à vélo, qu’ils soient au guidon ou passagers. A défaut, une amende de 135 euros (minorée à 90 euros en cas de paiement rapide) peut être infligée à l'adulte qui accompagne l'enfant.

 

Et les grands ? Il n'est pas encore question de soumettre les cyclistes de plus de douze ans à cette obligation. Cependant, le ministère de l'Intérieur  invite les adultes à montrer l'exemple en se protégeant. Cela passe par le casque mais aussi par des accessoires qui permettent d'être visibles la nuit : des feux (jaune ou blanc à l'avant, rouge à l'arrière), des catadioptres (dispositifs rétroréfléchissants, rouge à l'arrière, blanc à l'avant et orange sur les côtés) et le gilet jaune. Celui-ci est obligatoire pour les cyclistes et leurs passagers qui roulent hors agglomération la nuit.

 

 

Comment fabrique-t-on un casque de vélo ?

Un casque vélo est principalement composé de deux éléments : une coque extérieure et un système de rétention (sangles de réglage, velcro et boucles métalliques).

 

Le rôle de la coque est d’amortir les chocs. Son ossature est généralement composée d’une mousse compacte d’un bon centimètre d’épaisseur. Elle est recouverte d’un film plastique dur qui joue un rôle de protection contre les petits chocs liés à la manipulation du casque et sert aussi de décoration.

 

Pour que le casque assure correctement son rôle de protection, il faut effectuer correctement ses réglages pour l’ajuster à la tête. Tout d’abord, il s’agit de bien le positionner sur la tête, ni trop en avant, ni trop en arrière, et bien ajuster le réglage jugulaire et le réglage occipital. Le réglage jugulaire garantit que le casque reste bien en place sur la tête lors des mouvements du porteur, ainsi qu’en cas de chute. Une grande majorité est équipée d’un système de réglage occipital dit « Headlock » qui permet via une molette d’ajuster le casque au tour de tête. Des mousses de confort en contact avec le haut du crâne complètent ce système. L’ajustement peut aussi être fait par un système de velcro pour ajuster le casque au plus près du périmètre crânien. Certains modèles sont équipés de mousses épaisses (quelques millimètres) qui jouent un rôle de cales.

 

Les casques ne doivent pas entraver le champ de vision du porteur. Des trous permettant une bonne évacuation de la chaleur, voire de la transpiration sont systématiquement présents.

 

Question accessoires, certaines références peuvent être vendues avec une mousse de confort attachée aux sangles, qui se place entre le menton et le système de fermeture de la jugulaire. Cette mousse minimise le risque de pincement de la peau tant redouté par les enfants. Certains modèles possèdent une visière. Elle peut être intégrée à la coque ou amovible. Un filet anti-moustique au niveau des trous d’aération frontaux équipe parfois certains modèles. Pour la visibilité, un ou plusieurs LED sur la molette du système « headlock » donnent une lumière rouge. Des autocollants réfléchissant équipent également certains casques.

 

 

Quelle taille de casque de vélo choisir ?

La taille d’un casque s’exprime le plus souvent en périmètre crânien (47-53 cm, 48-52cm...), moins souvent en lettre (S, M, L...). Pour choisir la bonne taille, mesurez le tour de tête à l’aide d’un ruban mètre de couturier. L’essayage est le meilleur moyen de ne pas se tromper de taille.

 

 

Quelle homologation pour un casque de vélo ?

Le casque doit être conforme à la réglementation relative aux équipements de protection individuelle et porter le marquage « CE ». La mention « EN 1078+A1 février 2013 » doit être indiquée. C’est la dernière norme en vigueur pour les casques cyclistes, utilisateurs de planches et patins à roulettes.

 

 

Nous avons testé dix-huit casques vélo pour enfants

Le centre d’essais comparatifs de l’Institut national de la consommation a testé dix-huit casques vélo enfants, de 5 à 60 €.

 

Les casques testés ont montré dans l’ensemble des résultats satisfaisants, voire bons. Certains sont plus performants que d’autres au niveau de la capacité d’absorption des chocs.

 

Dans notre sélection, seules cinq des dix-huit références respectent parfaitement les exigences de la norme NF EN 1078+A1 février 2013, qui stipule qu’une notice d’utilisation, en français, doit accompagner la protection et détailler son rôle, son ajustement et ses limites.

 

Un panel de dix enfants a évalué pour chaque casque la facilité à le mettre et à l’ôter, celle à le régler, ainsi que son confort, sa stabilité sur la tête et son aération.

 

 

Pour vraiment bien choisir un casque vélo pour enfant, retrouvez tous les résultats des tests de l'INC, avec un choix de modèles de qualité à petit prix, dans l'essai comparatif publié dans le mensuel d’avril 2018 de 60 Millions de consommateurs (contenu payant).

Haut de page