L’interdiction du démarchage téléphonique pour inciter à la réalisation de travaux "environnementaux"


Ces derniers mois, les particuliers recevaient de nombreux appels téléphoniques pour les inciter à faire réaliser des travaux de rénovation énergétique (changement de chaudières, isolation des combles...).

 

La loi du 24 juillet 2020 visant à encadrer le démarchage téléphonique et à lutter contre les appels frauduleux est venue les interdire.


Le principe :

Cet article pose l’interdiction de la prospection commerciale téléphonique dans ce secteur.

 

Plus précisément, ne peuvent plus être proposées par téléphone :

 

  • la vente d'équipements
  • ou la réalisation de travaux pour des logements
  • en vue de la réalisation d'économies d'énergie
  • ou de la production d'énergies renouvelables

Seule exception possible : les sollicitations intervenant dans le cadre de l'exécution d'un contrat en cours.

 

Les sanctions :

Tout professionnel ayant tiré profit de sollicitations commerciales de consommateurs réalisées par voie téléphonique en violation de ces dispositions est présumé responsable du non-respect de ces dispositions, sauf s'il démontre qu'il n'est pas à l'origine de leur violation.

 

Tout contrat conclu avec un consommateur à la suite d'un démarchage téléphonique réalisé en violation de ces dispositions est nul.

 

Le texte applicable :

 

Ce dispositif légal est codifié au sein de l’article L. 223 -1 du code de la consommation.

 

 

Virginie Potiron,

Juriste à l'Institut national de la consommation

Haut de page