Les lunettes de soleil

Quelques conseils avant d’acheter des lunettes de soleil


71 % des Français possèdent au moins une paire de lunettes de soleil.

 

Si les rayons du soleil et la vitamine D qu’il procure sont indispensables à la bonne humeur, protéger ses yeux des méfaits du soleil est indispensable. Véritables accessoires de mode, les lunettes de soleil se déclinent sous de nombreuses formes et leur prix peut varier considérablement.

 

La réglementation impose aux fabricants que leurs produits soient conformes à un certain nombre d’exigences garantissant notamment les propriétés de filtration de la lumière des verres.

 

Nous avons testé vingt paires de lunettes de soleil

Pour vérifier si l’efficacité protectrice des lunettes de soleil est bien au rendez-vous, le centre d’essais comparatifs de l’Institut national de la consommation en a testé 20 paires vendues dans différents circuits de distribution et à tous les prix, de 10 à 346 €. Les résultats de l'essai comparatif de l'INC révèlent que la qualité n'est pas corrélée avec le prix. Les lunettes de soleil vendues chez les opticiens mais aussi dans les boutiques de sport, sont globalement de bonne qualité. A côté des marques de luxe et des grands noms de l’optique, on peut aussi protéger ses yeux sans trop dépenser.

 

Une paire de lunettes de soleil se compose d’une monture et de verres ayant des propriétés de filtration de la lumière. Les propriétés filtrantes des verres doivent garantir d’une part une filtration de la lumière visible et d’autre part une filtration des ultraviolets (non-visible à l’œil). La filtration de la lumière visible va permettre de diminuer l’éblouissement et donc jouer sur le confort. La filtration des ultraviolets (UVA et UVB) protège les yeux de ces rayons qui, en raison de leur faible longueur d’onde, sont capables de traverser la cornée et l’iris, voire d'atteindre la rétine pour les UVA.

 

On notera que la filtration des UV n’est pas liée à la teinte apparente des verres. Les verres sombres sont les plus performants pour lutter contre l’éblouissement, mais la teinte foncée ne garantit en rien la filtration des UV. Un verre translucide peut par exemple parfois avoir de meilleures propriétés.

 

Les montures sont principalement en polymère ou en métal. Les verres peuvent être d’origine minérale ou organique. Les premiers sont obtenus à partir de silice (sable), ils sont réputés plus résistants aux rayures que leurs homologues fabriqués à partir de polymères. Ces derniers semblent plus légers et plus solides.

 

 

Marquage CE
 

Les lunettes de soleil doivent être marquées du sigle CE pour pouvoir être commercialisées en France et plus largement dans l'Union Européenne.

 

L’apposition de ce marquage sur une des branches garantit a priori à l’utilisateur que les lunettes répondent à des exigences de sécurité et de performances minimales notamment en termes de filtration des rayons du soleil (visible ou non).

 

 

Les différentes catégories des verres, pour bien choisir

Les lunettes de soleil sont classées en fonction des propriétés filtrantes de leur verre.
 

Catégorie des filtres Description Utilisation
0 Lunettes de soleil légèrement teintées. Affaiblissement très limité de l'éblouissement solaire.
1   Affaiblissement limité de l'éblouissement solaire.
2   Bonne protection contre l''éblouissement solaire.
3   Protection élevée contre l'éblouissement solaire.
4

Lunettes de soleil très foncées pour usage spécifique.

Réduction très forte de l'éblouissement solaire.

Protection très élevée contre les rayonnements solaires extrêmes comme en mer, en espaces enneigés, en haute montagne ou dans le désert.

 

Il existe aussi des symboles 'normalisés" qui doivent figurer dans les notices ou sur des stickers collés sur les lunettes neuves décrivant ces catégories :

 

 

Les lunettes de soleil affichant une catégorie 4 ne doivent pas être utilisés lors de la conduite automobile car elles ne permettent pas aux personnes les portant d’appréhender correctement les différents éléments visuels (profondeur de champ, couleurs, contraste) qui les entourent.

 

Quant aux lunettes affichant une autre catégorie (0,1, 2 ou 3), elles doivent satisfaire à des exigences spécifiques. A défaut, elles doivent être vendues accompagnées d’un avertissement indiquant qu'elles ne conviennent pas à la conduite automobile.

 

 

Verres photochromiques, polarisés, dégradés, avec traitement anti-reflet… Qu’est-ce que c’est ?

Un verre photochromique change de couleur en fonction de la luminosité ambiante. Les verres sont transparents en l'absence de lumière du soleil et s’assombrissent en présence de celle-ci. Ce sont les UV qui font réagir la surface du verre organique qui a été préalablement traitée. Le traitement est réalisé en surface pour les verres en organique/polycarbonate. Il est dans la masse pour les verres minéraux. Ce type de traitement montre tout son intérêt quand il est effectué sur des verres correcteurs et permet ainsi de n’avoir qu’un seul équipement.

 

Différence de vision entre un verre non polarisé (à gauche) et un verre polarisé (à droite).

 

Source : http://www.mutuellesdefranceloire.fr

 

Un verre polarisé filtre les rayons lumineux réfléchis tout en laissant passer les rayons lumineux directs. Les verres polarisés apportent un confort visuel non négligeable puisqu’ils vont supprimer les reflets générés par les surfaces planes comme un étang, une route mouillée ou encore des baies vitrées. Ce type de verre est particulièrement adapté à la pratique des sports nautiques, de la pêche ou toute activité au bord d’une étendue d’eau. Il apporte aussi un bon confort lors de la conduite automobile.

 

Un verre dégradé juxtapose sur la même surface différentes teintes. La partie supérieure du verre peut tre de catégorie 3 et la partie inférieure de catégorie 1 ou 2. Ces verres permettent par exemple de lire un livre sans difficulté (bon contraste liée à la faible teinte du bas des verres) sur la plage tout en n'étant pas ébloui une fois que l’on relève les yeux.

 

Un verre peut aussi subir un traitement anti-reflet, qui permet de diminuer le facteur de réflexion lumineux dans le visible. Le verre anti-reflet supprime les reflets parasites qui peuvent apparaitre à leur surface, et améliore le confort.

 

Verres traité anti-reflet (à gauche). Verre non traité anti-reflet (à droite).

 

Source : http://www.mutuellesdefranceloire.fr

 

Couleur des verres

Un grand nombre de teintes (couleurs) sont proposées. Chaque teinte a des propriétés spécifiques. Certaines sont réputées mieux faire ressortir les contrastes, d’autres pour modifier la perception des couleurs ou d’autre encore pour diminuer la fatigue visuelle.

 

L’Association nationale pour l'amélioration de la vue (ASNAV) donne des conseils pour choisir la teinte en fonction de l’activité envisagée  : "Outre l’aspect mode et confort, chaque teinte présente une qualité particulière. Important : préférer une teinte (comme le gris voire certains marrons ou gris/vert) respectant la perception des couleurs, notamment pour la conduite automobile. Attention au bleu et au rose qui modifient la perception du rouge et du bleu".

 

 

L’information du consommateur

Suivant les exigences de la norme NF EN ISO 12312-1 :2013/A1 :2015 (contenu payant), le consommateur doit avoir accès à un certain nombre d’informations au moment de l’achat.

 

Certaines sont obligatoires  :
 

  • l’identification du modèle,
  • le nom et adresse du fabricant ou du fournisseur,
  • le type de filtre en cas de filtre photochromique et/ou polarisant,
  • le numéro de la catégorie du filtre,
  • les restrictions d’utilisation, qui doivent au moins indiquer :
  • ne pas utiliser pour une observation directe du soleil,
  • ne convient pas à la protection contre les sources de lumière artificielle, par exemple solarium,
  • ne convient pas à la protection de l’œil contre des risques mécaniques, tels qu’un choc, pour les produits concernés,
  • toutes les autres restrictions que le fabricant estime justifiées.

 
Cependant, ces exigences ne garantissent pas une information complète au consommateur. Lors de l'achat, toutes les paires de lunettes de soleil devraient être accompagnées d'une notice précisant les informations obligatoires définies dans la norme. Par ailleurs, il faudrait imposer la présence d'un marquage indélébile, sur les branches, spécifiant au moins la catégorie des filtres.

 

Au-delà des étiquetages et des allégations revendiquées par les produits commercialisés, pour vraiment bien choisir une paire de lunettes de soleil, retrouvez tous les résultats des essais en laboratoire de l'INC, avec un choix de modèles de qualité à petit prix, dans l'essai comparatif de lunettes de soleil publié dans le mensuel de juillet-août 2018 de 60 Millions de consommateurs (contenu payant).

Haut de page